l’@veu de Vénus…

serons-nous toujours aussi étrange

ANGEL

Vito Loli…

s,

 

qu’heureux,

 vivants,

dès l’aurore,

devant tant de sentiments morts,

sur nos alentours,

ayant juste sur nos yeux

un @veu,

 liés au serment

de Dieu,

sans peine et chagrin

 libres dans les airs d’un jardin extraordinaire,

à savourer cet impétueux parfum,

au-dessus des mers,

la Fleur au Cœur,

nos mains serrées au plus précieux

souvenir de nos aïeux

la Quintessence

si, la symphonie des Signes et des Prophètes

berce en douceur, notre humble exploit

en Soi,

elle nous éloigne de ce siècle sombre et froid,

de long en large, depuis des siècles, elle traverse le monde entier

déverse sur les maladresses, une magnifique promesse

remplit le vide de joie,

en chemin inscrit un savoir

aux bouts de nos doigts

la Foi…

si, nos pas ont foulé, un sol souillé, de mille manières,

nos esprits conviés à regarder tout à l’envers,

intrigués et révoltés

par les enjeux aux indices malicieux,

au-delà des richesses,

à dévisager la tristesse, à découvrir, sans cesse, la souffrance

à nos côtés,

la Misère des Frontières,

sous le soleil et les nuages,

l’Univers

nous avance dans l’intime silence,

à contrer ce sort malheureux,

en derniers messagers,

à rendre jaloux les plus fous savants,

plein de rêves imaginaires, et si personnels,

sous l’auréole de la théologie et de l’eschatologie,

notre rythme bat sous l’écriture

l’Histoire

d’une valse féérique aux sons apocalyptiques,

où la donne change et résonne de ressentis,

une mélodie qui embellit le sens de la vie…

et, si le Maître des Cieux

envisage autrement la fin des temps,

sous un Printemps, dès plus majestueux,

IL

effeuille l’ombre de nos défauts, en catimini

dévoile nos êtres en plein jour

dans la charité et, la bonté

nous enveloppe de ses multiples dons

et, sur le miroir

au Sacre de sa Lumière

notre Spirituel Universel rend grâce et remercie déjà

Vénus

la Nouvelle Etoile…

son @mour infini

comble notre saine solitude,

en certitudes, sur un folklore de métaphores,

nous éveille, chacun à notre tour,

en retrouvailles,

au fil des éléments, des évènements

nous laisse trouvé

le plus important

la Clef

l’Humilité…

tel un flamboyant chandelier

brûle, un par un, les tourments,

les Symboles du Nombre,

IL

nous éclaire sur le vrai calvaire

l’inconscience

du décor des idoles dévouées à l’apparence,

à la pratique du déni,

barricadées en murmures, aux mots mensongers,

corps et âmes séduites, au poison des ambitions,

leurs veines se lamentent dans sa pénombre,

oublient sans remord

leur véritable trésor

le choix …

il y a donc une chance de sauver,

l’Humanité,

ce lien fraternel si essentiel

pendant que le sang se répand,

et, que les cicatrices et les sacrifices fleurissent puis tombent

au Sein du Calice du Fils

datent et signent le pire calendrier,

si les nations se confessaient,

des crimes et génocides,

coupables, ou complices

à l’heure promise

choisiraient un meilleur avenir

en pleine conscience

d’une repentance universelle…

exprimée en sincérité, en volupté

à la flamme d’une bougie,

cette pensée fertile illuminerait les maisons,

au seul soin divin

caché en chacun

les âmes,

sans regret, d’un sourire

recevraient la perle de leurs larmes

l’Espoir

elles rayonneraient un beau matin jusqu’aux lendemains,

sous la Bénédiction Divine

sur l’esquisse exquise

à l’horizon

du Pardon…

..

Publicités

Une réponse à “l’@veu de Vénus…

Exprimez-vous :

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s