un Conte d’Humanité…sans leurre…

si, cet air légendaire enchantel ERE DE L ESPRIT ... DIEU

l’Univers,

parfois dérange,

cela a peu d’importance,

car, l’@u-delà

reprend sa place féérique,

célèbre un futur exploit,

sur un calendrier astral

date son idéal sur le choix

des âmes,

avant la bienvenue extraordinaire,

de son Etoile,

encense davantage la chance…

sur son Hymne,

les Gardiens de la Flamme,

s’unissent sur le fond du tableau de plus en plus sombre,

au blason merveilleux

du Lion, du Cerf

haut en couleurs,

à la Lumière,

viennent en file indienne, en parallèle

sur ces temps actuels,

si cruels…

à l’abri des caprices et des désirs,

leurs ombres furtives sillonnent en artistes

les quatre coins du Monde,

sans ciboire, sans gloire,

recueillent multitudes de ressentis,

sous les cicatrices, et les blessures

ils ravivent l’espoir,

sur mille et une histoire

 usent de mots, de gestes,

aussi sages que justes,

volontaires combattent sur leur lieu

l’enfer,

sur un timing exceptionnel…

 si, le Royaume Céleste

a scellé un secret sur leur zèle

dès la naissance, lié à une destinée dévouée

à l’Humanité

au Nom de l’Eternité,

leur rêve gigantesque se dévoile

en plein chœur du sacrifice

 venus sauver les plus belles vertus,

le sens des valeurs…

ils entrouvrent doucement

la Porte de la Connaissance,

d’un souffle, dessinent une calligraphie,

sans bruit,

en maints messages, leur passage inverse

l’envers à l’endroit,

à distance, perçoivent sous les préjugés,

le rôle en arrière plan

de Satan…

libres,

maitrisent la méthode de l’antidote,

sur un canal divin, dans l’espace vide,

jours et nuits

captent à l’horizon

un Conte de Prédictions

sans leurre…

un refrain cristallin imprègne leur quotidien,

dès le matin, l’offre, sans regret

à leur prochain,

sûrs que demain, il aura perçu l’appui intangible

de l’@insi soit-il…

tandis que l’@men

en bouclier, protège leur savoir-faire,

face aux pièges et aux règles des sciences dites si humaines,

ils glissent entre deux analyses,

au soin d’un besoin, l’air de rien

délivrent une résonnance

à la Trinité

une Vérité …

leur sollicitude a la certitude d’être utile

sans bavardage futile, inutile,

ni habitudes,

avec l’@mour

vibrent qu’à la spontanéité,

et sincérité,

puis, lors d’une intuition s’avance

au hasard ou sur un rendez-vous,

ôtent l’amnésie d’antan,

des Fils d’Adam…

si, cette fable voyage dans les nuages,

entre plaines et montagnes,

brille sur une pierre ancestrale

le souvenir vivant du Fils

le Saint Graal,

alors, ils se métamorphosent, invisibles,

reprennent leur arme de défense,

fiers et espiègles sur l’avenir,

revivent comme autrefois,

le passé si vite oublié

en disant seulement

« Mon Père, ils ne savent pas ce qu’ils font »

ainsi ils vont, et viennent,

depuis des siècles

constater le désastre des nations

leur déchéance en état d’urgence

vise un autre plan d’actions,

« au feu du diable »

ces clans et fans jurent en double langage,

blasphèment l’essentiel,

réinventent des lois et devoirs au nom d’un pouvoir,

multiplient les mensonges,

entre pères et frères,

 blanchissent les erreurs sous des cauchemars

enchainent ainsi les malheurs,

ici, ou ailleurs,

hier, ont semé leur égoïsme

aujourd’hui, ils récoltent le fruit de leurs intentions,

une ambition qui accable les maisons,

empoisonne l’enfance

dans la richesse ou dans la misère,

la mort est bien réelle même dans les ruelles …

sur cet héritage musical et sensé

d’@mour

les Sentinelles du Fantastique

se hâtent de délivrer sur les mains, et sans condition,

l’Option

in extrémis,

avant la fin de l’@pocalypse,

au Nom du Christ,

avec la force et la volonté

 du Mystique,

au sommet de la noblesse du sentier

à la Lumière

donnent une vision à la magie folklorique,

au-delà des 7 Merveilles,

la Paix en Soi,

sous le Figuier et l’Olivier…

alors lorsque les oiseaux et les papillons,

s’envolent heureux, sur les saisons,

ils songent, à leurs ailes brûlées, ici,

sous la lune ou le soleil,

humbles, dans le silence,

 jusqu’au crépuscule,

bluffent la tristesse des cités dorées,

ainsi, éveillés

à l’Esprit de la Vie,

à la lueur d’une bougie,

au parfum d’une fleur, sous la pluie,

paupières fermées,

chaque chose se superpose,

sans ombrage,

jusqu’à l’Osmose,

les écritures retournent les pages

de la Genèse… au Paradis…

ce sens inné, ou apprivoisé,

parfois, insaisissable, sur la toile,

inspire à respirer l’invisible,

présumé surréaliste, alors que tout se réalise,

confirme les Prophéties,

le talent d’Elie ou de Jérémy,

au seul chemin qui mène au Bien,

à l’Etoile du Matin…

alors, pendant que le slogan du sang se banalise,

le défi de l’instant a de plus en plus d’évidence

car, l’Humanité

paie cher la folie des grandeurs,

comme celle des égéries,

de Jézabel ou d’Isis,

sur le même dessein,

le Monde

voue son âme au culte des illusions,

sans reconnaître le point de départ

 de l’Histoire

poings et mains liés

par l’Orgueil

 bien caché sous l’apparence des sciences…

après Moise, Abraham,

si les avertissements lointains de St Jean,

surgissent de plus en plus visibles,

de Jérusalem jusqu’à Addis-Abeba,

 le déclin se révèle en pertes,

en larmes,

la Main de l’Esprit Saint

frôle le seuil des édifices,

touche l’arrogance par la finance,

elle improvise sa stratégie divine

sur la balance, met en évidence

 la cause et la conséquence,

et, par la Table des Lois

achèvera le résultat,

sauvera les simples d’esprits

ayant la mémoire,

d’un autre décor,

le Temple et le Christ

le Veau d’Or…

ce dernier enjeu vient sur les yeux

 le Miracle du Spectacle

rappelle l’errance des premiers,

et la prouesse des derniers élus venus

au Nom du Salut

révéler aux âmes

la seule guérison

l’Oraison

une Croix en Soi,

afin d’évincer les aléas, et les ennemis,

la Bénédiction des Cieux,

les guidera jusqu’au jour J’

au Signe de Dieu…

Publicités

11 réponses à “un Conte d’Humanité…sans leurre…

    • ou « téléguidée »par le Ciel… ?
      Croire en Dieu sur sa Vie ouvre l’esprit, et Lui dit Merccccciiiiii
      et le voile se lève sur l’Univers, tu comprends ?
      comme Archimède et son Euréka…
      la même Réflexion, à un autre niveau 🙂 sinon, t’espère bien aussi, et merci du pt mot @mi…

      Aimé par 1 personne

    • wahhh… aurais-tu une Perception de la Troisième Dimension ? lol…
      le Titre en Dit Long,
      et, ton retour en donne la Preuve et ça c’est du Bonus…. vu le malus autour de Nous… 🙂
      lorsque l’Esprit Entend le Sens il est en Clairvoyance… 🙂

      J'aime

      • J’entends bien et je « conte » un peu sur toi pour m’illuminer l’esprit quand mon cœur l’assombrit ou l’emporte dans les rêves trop roses.

        J'aime

      • 🙂 bjr Pat’…pardon, ai tardé..
        l’écriture panse la blessure, et donne aussi bien la larme que l’armure par la Pensée..
        elle devient une goutte de Rosée,
        Conte sa Spiritualité
        à travers les mots,
        déchainés, ou parfumés,
        le Cœur prend sa plus belle couleur
        de Vie… et de cet Usufruit,
        l’Esprit s’y accomplit avec le Sourire…

        Aimé par 1 personne

    • 🙂 et oui, nous sommes au Temps des Comptes, du Bilan,
      Chacun face à son Choix…
      sur ce chemin difficile…
      le Monde fait le Sien au fur et à mesure… une vraie Torture, à la Vue…
      tous les Evènements à venir feront table rase des choix d’illusions de ceux qui ont Cru sans Voir (avec l’égoisme dans la glace) les conséquences…. tant pour eux que pour les autres….
      pour atteindre le Cœur de l’Humanité,
      avec ses Valeurs Respect, Humilité et Charité
      il faut comme un grand Raz de Marée…. sur ceux qui ont oublié (par des situations etc…)
      et les autres qui savent
      pour changer de route…. allant vers la Conscience, et à la Lumière
      dans l’attente « imminente » d’un nouveau Symbole d’@mour
      …. un retour oublié depuis des siècles… 🙂

      Aimé par 1 personne

Exprimez-vous :

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s