embruns d’@mour, Marie

le Ciel remercie ton Esprit,PORTRAIT 4

si éveillé,

à La Lumière,

M@rie,

Mère des âmes en souffrance,

ton Salut

aux doux embruns de l’amour,

présage toujours le merveilleux,

de Dieu,

sur un vœu exaucé d’un miracle,

ton innocence est une évidence

à la Foi,

au secret mystique,

si, imprévisible,

au Sceau de l’@nge….

si, loin de nous,

aveuglés, nous avions oublié, si, ballotés entre orgueil, et fierté,

notre chute a enseveli nos propres stigmates,

sous l’amnésie,

les conseils divins devenant incertains,

ici,

si obstinés, pendant des siècles,

à se défier sur les parchemins sacrés,

le tort de la déroute…

puis, un sens inverse à la clarté,

entre Ciel et Terre,

tel un coup de tonnerre,

a immortalisé

le Mystère

si réel, et caché sous nos paupières,

l’eschatologie s’est unie à la fil ô de nos vies,

à la révélation d’un clair de Lune,

ou à la lueur du Soleil…

l’Ombre et la Lumière,

sur ce désert insensé,

ont éparpillé, les métaphores, à nos pieds,

 nos mains liées par nos erreurs,

se sont jointes sur nos vaillantes valeurs,

la culpabilité s’est envolée dans un silence violent,

à la volonté de la sincérité,

un pardon,

fracassant nos raisons au jeu de notre sort,

nos esprits épris de vérité….

l’Ecriture,

en quelques minutes, ou en nombre d’années,

a sauvé nos vertus,

sur une prière, ou une main tendue,

seule issue pour nos sereines retrouvailles

face à ce même oracle

nos filles et nos fils

vivent aussi les mêmes cicatrices,

sur un calvaire de guerres,

deviennent orphelins,

 sur le Chemin……

M@rie,

ton étoile flamboyante,

généreuse et maternelle,

sillonne tout notre mal être dans ce labyrinthe

une plaie sur nos ailes,

à la Grâce du Ciel,

 ta douceur céleste élève nos cœurs,

nous agenouille sur des exploits et des victoires sans gloire,

un combat contre le mal,

sèche aussi nos larmes

au Destin de l’Espoir,

en ligne de vie si commune,

si près de l’abime,

jusqu’à l’éclaircie de la Prophétie…

notre blessure d’infortune,

connaît ta peine sur notre veine

préserve l’émotion de la compassion,

par la Vérité,

sans artifice, sans édifice,

sur le mensonge jeté dans le fossé…

que ta Charité,

nous accueille avec le sourire aux anges,

aux âmes

à l’ombre de ta splendeur, où jaillit ta force,

 si, près de ton Fils,

aujourd’hui,

nos peurs s’enfuient avec tant de ferveur,

au sein de ta chaleur,

sur ce Trésor Universel,

ta plénitude colore la nôtre

à l’Aumône de notre Royaume,

sur des faits d’enfer déjà décrits,

l’@men,

 t’offre sur ce brin d’amour,

la beauté de ta fleur,

 avec nos regrets à terre en toute simplicité

M@rie,

Louange à Dieu

au Signe sur tes Yeux,

Messagère de tendresse sur notre sol malheureux,

t’invoquons au chœur des @nges,

ton infini rappel maternel,

fraternel entre Nous,

l’@mour de la Paix…

Publicités

2 réponses à “embruns d’@mour, Marie

    • merci LuneSoleil de ta gentillesse, ton msg me touche particulièrement sur cette prière 🙂
      mes écrits sont encore « intimes », peut-être le temps fera le reste un jour 🙂
      très belle journée, et jours à venir, avec la pleine Lumière des @nges, sur Toi… 🙂

      Aimé par 1 personne

Exprimez-vous :

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s