‘tu slames ta colère…

tu slames

à la misère de enfant de guerretes larmes,
ton sens artistique prend les armes,
sans rien laisser,
sans rien rajouter,

victime de ta conscience,
tu fulmines face à l’accusation,
ta réquisition,
évoque déjà ta condamnation,

sur les débris d’injustices,
ton nom jugé s’en prend à l’élite
leurs maux d’égo sur ta peau,

identifient ta sincérité,
et réfléchissent à ta vérité,

avec leur puissance d’alliance d’aucune chance…

cette liberté manipulée,
créée la révolte de ta souffrance,
d’une société soumise à ses raisons,
tu cries un sos,
sous les tatanes civiles,

tu te débats

à la mort du pénal international,

où les matraques se taisent, se cassent,
à la barre d’un tribunal,
t’accuses en Blum,
d’un jet de pierres,

à remettre la diffamation à l’envers,

le fracas est total , l’idée en devient meurtrière,
les non-dits d’avoués bien payés,
minimisent, ridiculisent,

bombardent ta tragédie,
se trahissent en cachets,
t’offre l’insomnie de ta vie,
,tu craques ….
ton souvenir se suicide……

chaque enfant en colère de la guerre,

te suit à la trace,
tente de s’en sortir,
avec l’emblème de la course poursuite,
se met en déroute,
prend la fuite, et s’arme,
sur l’analyse logique du monde entier,
devant une passoire d’espoir,

à la tv,
à ruiner la pensée,
en tour de passe passe,
la polémique politique
publicite le fric,
l’oseille tue l’esclave ou l’entrave,
même sans overdose,

sans fil Ô

dans les rues, et quartiers occupés,

l’enfance se gâte, se brise,
slame le désarroi,

l’enfant roi au banc des accusés,….

Publicités

8 réponses à “‘tu slames ta colère…

    • 🙂 ma plume a besoin de cadence, de transparence, et son jeté en goutte d’eau est inspiré de plus Haut, et si peut être lue avec plaisir, alors merci de votre msg… 🙂

      J'aime

  1. Beaucoup de puissance, beaucoup de force dans ce texte… une sorte de crescendo pandémoniaque qui met fort justement mal à l’aise face à des situations intolérables… la poésie sert aussi à ça… merci…

    J'aime

    • merci 🙂 j’avoue avoir succombé à l’empathie de l’accusation, sur des faits, une Vérité avérée mm quelques jours après, et repensant à des histoires du passé, qui nous montrent l’intolérable mais aussi la Vérité,
      à l’oral ce serait la voix de l’Avocat…que je ne suis hélas pas… lol…

      J'aime

      • le semblant n’est pas mon fort 🙂 c’est mm ma nature « contraire ».. lol
        JM la Vérité, elle est belle et nue, là où le Mensonge met une « couverture »
        l’analyse de toute situation offre certitude, et force dans la conviction sincère, alors disons que l’Aptitude n’a pas donné encore toute sa « Dimension »… l’écrit en serait encore plus long !

        J'aime

    • oui, c’est vrai,
      mais la Volonté de la Colère exprimée de l’Enfance, est celle que je ressens à travers cette innocence, tuée par Violence , qu’on arme de toute évidence, à nous aligner devant notre Conscience..
      j’apprécie votre intervention,
      elle est à la hauteur de votre Qualité, merci

      J'aime

Exprimez-vous :

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s